Liste de CMS
Liste de CMS

Système de gestion de contenu (CMS)

Les systèmes de gestion de contenu, appelé CMS, sont des outils incontournables pour la création et la gestion de projets web. Ils permettent à de nombreuses personnes, ne maîtrisant pas les langages web, de mettre en place un site Internet, créer des pages ou encore modifier des textes.
Le CMS le plus connu est Wordpress. Joomla et Prestashop sont également très utilisés à travers le monde.

Ils sont tellement populaires, que des agences digitales se sont spécialisées dans la conception de sites web avec des CMS. Des entreprises vendent des modules ou des templates graphiques spécialement conçus pour être installées sur votre CMS.

La grande majorité des CMS sont gratuits et disponibles en open-source. Chaque CMS a été créé pour répondre à un besoin bien spécifique. Wordpress a été créé pour gérer des blogs, Prestashop permet la mise en place d'une boutique en ligne.

Que permettent les cms ?

content management system

Avant la création des premiers systèmes de gestion de contenus, la modification des pages n'était pas simple et nécessitait de mettre la main dans le code. Si vous n'aviez aucune connaissance en développement web, vous deviez demander à un intégrateur web de modifier vos pages.

Aujourd'hui, les CMS ont tellement évolué, que vous pouvez faire plus que modifier vos textes. Il est désormais possible de gérer et modifier vos images, optimiser vos textes pour le référencement naturel de vos pages, il est également possible d'analyser le comportement de vos utilisateurs.

Ironie du sort, les gestionnaires de contenu web ont tellement évolué, que leur configuration n'est pas à la portée de tous. Il est conseillé de passer par un professionnel pour vous installer et configurer votre CMS gratuit. Mais cela vous permettra d'obtenir un site optimisé et complet. Vous n'aurez plus qu'à le promouvoir et ajouter de nouveaux contenus.
Attention, beaucoup d'agence web vous propose des devis avec des montants très faibles ou carrément hypers élevés, ce n'est jamais bon signe. N'hésitez pas à solliciter plusieurs professionnelles.

Les CMS permettent de gérer son site Internet sans avoir de connaissance en développement web. Mais il est préférable d'avoir des notions avec les langages web les plus utilisés (HTML, CSS, PHP et JavaScript).

Sur le papier, l'utilisation des CMS est très intéressante, mais en choisir un, qui correspond à vos besoins n'est pas évident. L'utilisation d'un CMS n'est pas toujours nécessaire.

Quel CMS est utilisé par ce site ?

Avant de se lancer, analyser ses concurrents est essentiel, mais la plupart des gens ne font que regarder les contenus, les mises en pages et le SEO. Mais il est essentiel d'aller encore plus loin. Vous devez analyser les technologies utilisées par les sites web. Cela vous permettra de savoir si votre concurrent utilise un CMS ou non.

Il existe plusieurs méthodes pour vérifier les technologies utilisées par n'importe quel site Internet. La plus simple est d'utiliser votre navigateur web. Nous vous avons sélectionné trois extensions gratuites.

Extension WhatRuns

La première extension que nous vous présentons, se nomme WhatRuns. Son utilisation est très simple et elle vous permet de suivre les changements technologiques de n'importe quel site.

Une fois installé, vous aurez un petit icon à côté de votre barre d'adresse. Rendez-vous sur le site à analyser et cliquer sur l'icon. Une petite fenêtre s'affichera, contenant la liste des technologies utilisées.
Si une technologie vous intéresse, l'extension vous propose d'accéder à une page vous la présentant.

Accéder à l'extension WhatRuns

Extension "Snovio web technology checker"

Snovio est bien plus qu'une extension, c'est une plateforme complète proposant divers services. Mais intéressons-nous au service techcheck et à leur extension.

Une fois l'extension installée, rendez-vous sur le site à analyser, et cliquer sur l'icon de Snovio. La fenêtre, qui s'ouvre, liste les technologies utilisées les plus importantes par le site. Vous pouvez ajouter le résultat à une liste de comparatif. Cela vous permettra de comparer tous les sites de vos concurrents.

Accéder à l'extension Snovio

Vous avez la possibilité d'utiliser le service d'analyse sans installer l'extension. C'est pratique quand nous ne sommes pas entrain d'utiliser notre ordinateur ou si vous avez déjà beaucoup trop d'extension installée sur votre navigateur. Pour cela, la techcheck page, est accessible gratuitement. Nous vous conseillons de créer un compte, vous pourrez sauvegarder toutes vos analyses.

Les autres services de Snovio

Nous vous l'indiquions un peu plus haut, Snovio est bien plus qu'une extension. Cette plateforme est utilisée par des entreprises étrangères, mais aussi Française. Parmi elle, nous pouvons constater que TREBLAB utilise leurs services.

Snovio vous propose divers services à propos des emails, lancement de campagne, vérification de la validation d'adresses email ou recherches des adresses emails. Vous pouvez également suivre l'envoi de vos emails avec Gmail.

Voir tous les services de Snovio

L'extension Wappalyzer

Il s'agit de l'extension la plus connue et la plus utilisée. De la même façon que les deux extensions précédentes, Wappalyzer liste les différentes technologies web utilisées par le site que vous analysez.

Accéder au site de votre concurrent, cliquez sur l'icon de l'extension Wappalyzer. La petite fenêtre vous indique, sous forme de catégorie, les outils utilisés. Pour être informé d'un changement technologique, créez une alerte, c'est gratuit.

En accédant au site de Wappalyzer, vous pouvez directement analyser un site, l'installation de l'extension n'est donc pas une obligation.
Ce n'est pas tout, Wappalyzer vous proposes des informations importes sur les différentes technologies digitales existantes. Vous pouvez connaître le pourcentage d'utilisation de chacune d'entre elles. Vous pouvez même voir la liste de sites les utilisant.

Accéder à Wappalyzer

Petites astuces

Les outils d'analyses sont vraiment pratiques et ils donnent des informations importantes. Mais sachez que vous ne pourrez jamais obtenir la liste complète des outils utilisés. Par exemple, il est difficile d'identifier les Frameworks des langages serveurs utilisés. De plus en plus de site, utilise des compilateurs de code, ce qui rend l'analyse plus compliquée.

Avec le temps, vous serez en mesure d'identifier, d'un coup d’œil, le CMS utilisé par un site web. Le graphisme est très souvent similaire entre deux sites. Le code source de la page peut facilement vous aider à identifier le CMS d'un site.

Quel CMS choisir ?

travail de groupe

Pour certaines entreprises, choisir un CMS comme logiciel de gestion de son site web semble évident. Choisir le bon CMS n'est pas simple, mais très important. Nous allons vous aider à choisir, pour cela, vous devez comprendre pourquoi il est important de bien choisir son CMS.

Beaucoup d'agences digitales sont spécialisées sur un à trois CMS. C'est très intéressant, car cela vous garantit que l'agence sera capable d'exploiter toutes les fonctionnalités proposées par le CMS. Pourtant, les CMS avec lesquels travail votre agence ne sont pas toujours le meilleur pour votre projet.
La création d'un CMS, répond à un besoin. Par exemple, Wordpress répond au besoin de la création d'un blog, Prestashop répond au besoin de la mise en place d'un site web e-commerce. Avec le temps, les CMS ont acquis de nouvelles fonctionnalités. Très souvent, les fonctionnalités ajoutées à un CMS répondent à des demandes d'utilisateurs. Parfois, un module est intégré nativement.
Si le CMS est dans la catégorie "Open source", les modules disponibles sont créés par les utilisateurs du CMS et n'ont rien d'officiel. C'est ainsi que vous vous retrouvez à pouvoir créer une boutique en ligne avec Wordpress.
Ces modules ont été créés pour répondre à un besoin, mais n'oubliez pas que les plus populaires et les plus complets, ont été créés par une société, gagnant de l'argent avec ce dernier. Dans la plupart des cas, vous devez payer pour accéder à l'ensemble des fonctionnalités.

Posez-vous les bonnes questions

Avant de vous lancer dans l'installation de votre CMS ou de signer un contrat de développement, posez-vous les bonnes questions.

Que proposera mon site Internet ?

Imaginons que vous souhaitez mettre en place un site vitrine pour présenter votre société. Vous avez besoin de mettre en place des pages de contenus. Ils ne devraient pas changer chaque semaine. Une petite mise à jour sera la bienvenue quatre à cinq fois par an.

Que contiendra mon site web à court et moyen terme ?

D'ici trois mois, vous envisagez de collecter des adresses emails et dans quatre mois d'envoyer des newsletters.
Dans un an, vous aimeriez mettre en place un système de devis en ligne.

Est-ce que j'ai envie ou est-ce que j'aurai le temps de gérer le contenu ?

Mettre à jour le contenu de son site Internet prend du temps. Il faut aussi se motiver, reprendre ses marques. Sans parler des mises à jour de votre CMS et des modules installés.

Si vous pensez que consacrer deux heures tous les deux mois à votre site Internet sera suffisent, vous vous mettez le doigt dans l’œil. Autant ne rien faire.

Choisir son CMS

En faisant appel à un expert, ce dernier vous posera ce genre de question. Il vous proposera un ou deux CMS répondant à vos besoins.

Il existe tellement de CMS, que ceux proposé par l'expert ne seront pas forcément les meilleurs pour votre projet. Nous vous encourageons à faire appel à plusieurs entreprises avec des devis différents.
Ils vous permettront de comparer les CMS proposés, mais aussi de comparer le prix du devis.

Si vous n'avez pas les compétences ou le temps de gérer votre futur site Internet, vous pouvez envisager de souscrire un second contrat avec l'agence qui a réalisé votre site. Vous pouvez également faire appel à une autre société, afin qu'elle s'occupe de mettre à jour votre CMS.

Évitez d'utiliser un CMS peu connu ou vieux. Vous prenez le risque d'avoir des difficultés à trouver des prestataires pouvant travailler avec votre CMS. Si personne n'est en mesure de vous aider avec votre CMS, vous perdrez beaucoup d'argent, car vous devrez créer un nouveau site.

Certains CMS sont plus gourmands que d'autres. Vous devez donc adapter votre serveur web.

Conclusion

  • Pour choisir votre CMS, posez-vous les bonnes questions.
  • Ayez la visibilité sur ce que vous souhaitez accomplir, dans les prochains mois, avec votre futur site web.
  • Ne choisissez pas un CMS peu connu ou vieux.
  • Faites faire plusieurs devis par différentes sociétés (agence web, auto-entrepreneur...).
  • N'hésitez pas à souscrire un contrat de maintenance et de mise à jour de votre site Internet.
  • Votre serveur d'hébergement doit être assez puissant pour faire tourner votre CMS correctement.

Comment installer un CMS ?

outils

L'installation d'un CMS est propre à chacun. Il existe diverses façons de procéder pour y arriver. Vous pouvez passer par un logiciel de transfert FTP comme FileZilla ou utiliser le service d'installation de votre hébergeur. Il existe bien d'autres procédures.

Les technologies liées au web évoluent tellement, qu'aujourd'hui l'installation d'un CMS n'est pas forcément identique à la version précédente. Par exemple, avec le CMS Contao, la version 4 exige de passer par un fichier exécutant une série de lignes de commande. Pourtant, les précédentes versions, permettaient d'utiliser un simple transfert de fichier entre votre ordinateur et votre serveur d'hébergement web.

L'installation d'un CMS étant propre à lui-même, les hébergeurs proposent des outils d'installation. C'est une procédure intéressante permettant de gagner du temps. Les configurations de connexion à votre serveur sont faites automatiquement. De plus, certains services d'installation ajoutent des modules ou des thèmes graphiques. Ces extensions vous sont proposées gratuitement, alors qu'elles sont parfois payantes.
Toutefois, faites attention, si vous changez d'hébergement, vous pourriez avoir de mauvaises surprises. Les extensions fournies par votre hébergeur pourraient ne plus fonctionner.

Avant de souscrire à un hébergement web ou d'installer votre CMS (si vous avez déjà un hébergement), assurez-vous que l'hébergeur dispose de la configuration minimale recommandée par le CMS.
Il est fréquent que la nouvelle version d'un CMS soit trop évoluée pour votre hébergement. Dans ce cas, vous devez être patient et attendre que votre hébergeur fasse le nécessaire. En fonction des mises à jour, cela peut prendre quelques jours.
Cependant, lors d'une mise à jour importante, comme le changement vers une version majeure, il sera nécessaire de patienter plusieurs semaines. Il peut arriver qu'un changement d'hébergement soit nécessaire.

N'hésitez pas à vous référer à la documentation de votre CMS. Elle est généralement complète et vous aidera à bien installer votre site. Vous y trouverez les recommandations de configuration serveur et parfois quelques astuces en fonction de votre hébergeur.

Pourquoi ne pas changer de cms ?

Oh la la

Le changement de CMS est une problématique très complexe à résoudre. Il n'existe pas d'outil tout fait pour y parvenir. Il faut être méthodique et ne pas foncer tête baissée. En fonction de votre besoin, il peut être essentiel d'y aller en plusieurs étapes.

Changer de CMS n'est pas une démarche à prendre à la légère. Les impacts peuvent être catastrophiques si elle n'est pas réfléchie. Le problème le plus récurrent concerne le référencement naturel (SEO). L'autre point noir est un changement d'expérience utilisateur, brutal.
Changer de CMS n'est pas simple, cela prend beaucoup de temps, le coût financier peut-être important et les effets de bord sont très fréquents.

Toutefois, changer de CMS reste envisageable, cela permet de réaliser une refonte graphique et moderniser son site Internet. Migrer d'un CMS vers un autre est une opération fréquente pour les sites web vitrine. L'opération est moins risquée qu'un site e-commerce.

Pourquoi bouder les cms ?

L'utilisation d'un CMS est devenue monnaie courante. La mise en place d'un site web semble facile et rapide. Avec un CMS, il est plus simple de changer de prestataire de services. L'interface d'administration est accessible au plus grand nombre. De plus, il existe de nombreux modules et de thèmes graphiques prêts à l'emploi.

Pourtant, utiliser un CMS, c'est aussi se tirer une balle dans le pied.
Quand on utilise un tel outil, nous ne sommes pas libres de faire comme bon nous semble. Il faut respecter les règles et les contraintes mises en place. Lors de la création d'extension, il faut respecter certaines procédures, pas forcément les plus optimisées ou les plus modernes. Il faut savoir faire des concessions sur divers aspects.
Lorsqu'on utilise un CMS, nous avons tendance à vouloir en faire le moins possible et utiliser des modules déjà tout faits. Il n'est pas rare de se retrouver à en acheter plusieurs.

Il y a un angle qu'il ne faut plus négliger, la performance de votre site. C'est un enjeu clé, pouvant vous aider à prendre des parts de marché sur vos concurrents. Pourtant, les CMS les plus répandues ne vont pas vous aider. Plus vous ajouter d'extensions, plus vous alourdissez le chargement de votre site Internet.
Alors oui, il existe des solutions pour améliorer les performances de chargement de vos pages. Mais à quel prix ? Vous devez investir dans un serveur web correct, vous devez travailler sur une solution de mise en cache ou encore vous assurez que les extensions utilisées ne pénalisent pas vos performances.

Demain, si vous devez changer votre stratégie digitale vous pouvez perdre beaucoup de temps et d'argent à devoir refondre votre site Internet vers un autre CMS ou une autre technologie adaptées.

La promesse de base d'un CMS, c'est d'avoir un site rapide, facile à administrer et gratuit. Pourtant, on se rend vite compte que la gratuité n'est plus une vraie promesse.
Modifier le code source des extensions peut vite devenir un casse-tête.
Pour limiter les frais vous avez tendance à utiliser des apparences gratuites ou peu coûteuses. C'est ainsi que vous vous retrouvez avec un site Internet identique à celui de votre concurrent.

Quelle alternative aux CMS ?

Il n'existe pas énormément d'alternative à l'utilisation d'un CMS. Celle que nous préférons est celle des frameworks.

Utiliser un framework vous demandera de faire appel à un développeur web ou à une agence. Vous n'aurez pas forcément d'interface d'administration, mais l'évolution de votre site Internet sera moins contraignante, la performance de chargement de vos pages sera bien meilleure.
Avec une telle technologie, vous vous assurez d'avoir un site Internet différent de la concurrence. Réaliser des mises à jour ou un pivot de votre business sera moins compliqué.

Concevoir un site web à l'aide d'un framework nécessite de faire appel à un prestataire. En fonction de vos besoins, le coût peut être plus important qu'avec un CMS. Toutefois, si vous avez la possibilité de constituer une équipe de développement, c'est tout gagné.